Déchets de cantine

Déchets de cantine

Depuis mars 2014, la cantine du collège de Ribécourt-Dreslincourt est exemplaire, le service prévention de la CC2V travaille en partenariat avec le personnel de la cantine pour limiter la production de déchets.

composteurs dans les jardins du collègeDepuis avril 2014, 5 271 kilos de déchets n’ont pas été jetés par le collège de Ribécourt-Dreslincourt ! C’est grâce à l’équipe de la cantine scolaire, aux agents techniques et aux élèves qui trient et compostent les déchets de cantine. Le premier compost a été utilisé pour amender le sol des parterres de fleurs ! Cette expérience réussie est un nouvel exemple de l’utilité du compostage : moins de déchets jetés et un engrais gratuit de très grande qualité. Au final, tout le monde y gagne, bravo !

Un enjeu économique et d’éducation par l’exemple

En moyenne, la restauration collective génère 167g de pertes et gaspillages alimentaires par convive à chaque repas. Ce chiffre comprend les pertes et gaspillages en cuisine et en salle. Il faut toutefois le nuancer, car on retrouve les déchets non évitables tels que les épluchures, les coquilles d’œufs, les os… Pour autant, éviter le gaspillage alimentaire est devenu une priorité. Il représente à la fois un enjeu économique, réglementaire, d’équilibre alimentaire et d’éducation par l’exemple.
C’est pour cette raison que le personnel de la cantine et les enseignants du collège de Ribécourt-Dreslincourt, le Conseil général et la CC2V ont travaillé sur ce thème avec les élèves.

Une table de tri et huit composteurs

Au collège de Ribécourt-Dreslincourt, ils sont environ 400 à déjeuner chaque jour à la cantine. C’est près de 50 kilos de déchets qui sont ainsi évacués. Les objectifs de l’opération mise en place depuis avril 2014 sont nombreux :
  • Sensibiliser les enfants pour limiter le gaspillage
  • Trier au mieux les déchets produits
  • Composter la part fermentescible des déchets
Pour cela, une exposition et des animations ont été organisées. Une table de tri a été installée.
Huit composteurs ont été déployés dans le jardin du collège.
L’expérience porte ses fruits et le collège fait figure de pionnier au niveau départemental.