Le patrimoine historique

Le Château de Le-Plessis-Brion

Ce château, classé Monument Historique, est l'unique château Renaissance de l'Oise. Il a été bâti par un grand Maître de l'artillerie, Jean de Poumereux sous François 1er.
Ce château privé est ouvert à la visite de mi-juillet à fin août.
Un peu d'histoire...
Les origines de ce château sont très anciennes ; le mot "plessis" désigne en effet une enceinte fortifiée constituée de pieux et qui existait ici dès l'époque mérovingienne voire gallo-romaine. Il a été construit sur les fondations d'une forteresse féodale vers l'an 1500 pendant les premières années de règne de François Ier. Les caractères architecturaux de l'édifice se rapportent pourtant au début du XVIème siècle, époque de transition où la Renaissance tendait à faire disparaître les derniers vestiges de l'art gothique (que l'on peut encore trouver dans les caves et les parties du bâtiment élevées les premières).
Le château a été en partie endommagé pendant la Première Guerre Mondiale et c'est aujourd'hui une propriété privée habitée et classée Monument Historique en 1946.
Une réplique de ce château existe aux Etats-Unis dans l'état de New York !

L'abbaye de Chiry Ourscamp

Classé Monument Historique, il est possible de visiter l'ancien choeur, la salle des morts (XIII ème siècle), le palais abbatial, le parc. Cette Abbaye Cistercienne est ouverte au public tous les jours et sur rendez-vous pour les groupes.
Un peu d'histoire...
L'abbaye est érigée en 1129 sous l'égide de Simon de Vermandois, évêque de Noyon. Au cours du XIIème siècle, l'abbaye est agrandie par la construction d'une nouvelle abbatiale. Les moines construisirent ensuite une vaste infirmerie, originellement destinée aux religieux infirmes et connue sous l'appellation de "Salle des Morts". La communauté cistercienne est chassée en 1792 et c'est au début du XIXème que Claude Maximilien Radix Sainte Foy décide de transformer les bâtiments de l'abbaye en demeure de plaisance et détruisit la nef. Les vestiges sont portés sur la liste des Monuments Historiques dès 1840.
Pendant l'ère industrielle, les bâtiments ont été transformés en filature. Aujourd'hui, la chapelle est conservée intacte et renferme des stalles Louis XIII, un autel en marbre, un tableau de Gaspard de CRAYER (école flamande, élève de RUBENS) de 1640 : “Marie, Reine de Citeaux”. On y trouve aussi l'imposant orgue, conçu par Roethinger en 1947. Depuis 1941, le logis abbatial accueille la communauté des serviteurs de Jésus et de Marie.
La librairie de l’Abbaye est ouverte du mardi au dimanche.
De 9H à 12H30 et de 14H à 18H30 - Informations : 03 44 75 72 00
Légende ....
D'où vient le nom d'Ourscamp? : D'un immense ours qui aurait dévoré un boeuf tractant un chariot de pierres destinées à la construction d'un oratoire. Suite à l'intervention divine de Saint Eloi, l'ours devint docile, accepta le joug et transporta alors les pierres.

Le chateau Mennechet à Chiry-Ourscamp

Ce chateau pseudo-renaissance , destiné à recevoir les riches collections d'objets d'art d'Alphonse Mennechet de Barival, fut construit en 1881 à mi-pente du Mont-Conseil. Jamais achevé, c'est une propriété privée, visible uniquement de l'extérieur, où une plaque explicative aide à l'appréciation du monument.

Le kiosque XIXème de Le Plessis-Brion

Esthétisme et originalité au rendez-vous pour ce kiosque à musique datant du XIXème siècle.

Les églises et chapelles

Nombreuses sont les églises du territoire classées Monuments Historiques. Beaucoup ont été détruites lors de la Première Guerre Mondiale et ont été reconstruites à l'identique. Certaines ont une architecture particulière. C'est le cas de l'église Saint Eloi de Tracy-Le-Val qui un chef-d'oeuvre de fantaisie de l'architecture romane, notamment avec sa décoration sculptée extérieure . Quant à l'église de Saint-Léger-Aux-Bois, elle fut miraculeusement épargnée lors du Premier Conflit et a gardé son aspect d'origine, en majorité du style roman. Des chapelles couvrent également notre territoire. Elles aussi, dévoilent de nombreux trésors. La chapelle Sainte Anne de Chevincourt offre de magnifiques fresques réalisées par le peintre Stelletsky. Quant à la chapelle Sainte Anne de Chiry-Ourscamp , elle fut le lieu de départ de nombreuses processions et , la chapelle Saint Sulpice de Le Plessis-Brion a été le théatre de faits miraculeux . A Thourotte, la chapelle Louise de Marillac a été construite en 1922 par la Compagnie de Saint-Gobain en même temps que la Glacerie de Chantereine et les maisons de la cité ouvrière.

Des illustres personnages

Suzanne Lenglen a été la plus grande joueuse de tennis de tous les temps. Elle devient championne du monde à la veille de la Première Guerre Mondiale, alors qu'elle avait à peine 15 ans. Elle résida à Marest-Sur-Matz 21 ans.
L'abbé Jean Antoine Nollet est né à Pimprez en 1700. Il a été un physicien du XVIIIème siècle, a découvert la diffusion des liquides, étudié la transmission du son dans l'eau et inventé l'électroscope en 1747. Il intégra l'Académie des Sciences en 1734.

Un peu du patrimoine méconnu

Les calvaires : Rien que la commune de Chiry-Ourscamp en compte 7 !
La tour de l'ancien prieuré de Saint-Amand à Machemont : Ce prieuré, fondé en 1103 par les religieux de l'abbaye St-Martin de Tournay, subit très fortement les dommages de la Guerre de 14-18. Toutefois, quelques anciens vestiges subsistent : la tour et l'ancienne porte en sont les principaux témoins. Privé.
Le chateau de Ribécourt : Aujourd'hui, lycée horticole, cette propriété appartenait à Alyette de Lareinty-Tholozan, qui en fit don à l'Office National des mutilés de guerre.Elle fut élevée à la dignité de Chevalier de la Légion d'Honneur pour son dévouement aux bléssés et aux malades comme infirmière bénévole pendant la Guerre.
Le chateau de Tracy-Le-Val : Il a été construit en 1882 par l'architecte SANSON.Il fut miraculeusement épargné par le Premier Conflit, quoique situé très près de la première ligne allemande.C'est un des rares chateaux à avoir gardé ses douves. Propriété privée.

Le saviez-vous ?

La salle des fêtes de Pimprez a été une usine de menthe Ricqlès. Derrière, se trouvaient un tapis de champs de menthe.
Baillotins, Caouens, Pimpreziens, Saint-Giotains : ces mots ne vous disent rien ? Il s'agit de noms d'habitants de quelques unes de nos 16 communes !