Réponse à la question 1 - handicap

Au même titre que les questions sur le maintien à domicile des personnes âgées, le handicap est une priorité de la CC2V.
Plusieurs financeurs interviennent dans ce domaine : Agence Nationale de l’Habitat (Anah), Caisses de retraite…. et chacun selon ses propres règles.
Comme chaque situation est unique, il est impératif de se munir de son dernier avis d’imposition pour que le Centre d’Amélioration du Logement puisse vous dire si vous êtes éligible à tel ou tel dispositif d’aide.
Les demandes sont déposées sur la base de devis et les subventions versées sur présentation de la facture.
 
Si vous rentrez dans un dispositif d’aide, une visite sur place est obligatoire avant et après travaux.
Nous devons justifier de deux éléments importants :
  • Justifier de la nature et de l’ampleur du handicap de la personne,
  • Justifier que les travaux envisagés répondront bien à la situation de la personne

    Pour cette phase, la Communauté de Communes a conventionné avec une ergothérapeute de Ribécourt -Dreslincourt qui intervient gratuitement au domicile pour vous aidez à optimiser au mieux l’aménagement de  votre logement en fonction de la ou des pathologies de la personne concernée.

    Exemple 
    Coût d’aménagement d’une salle de bain : 4 490 € TTC
    Subvention ANAH = 2 128 €
    Subvention CC2V (5% du HT) = 214 €
    Reste à charge (apport personnel) = 2 150 €

    Le saviez-vous ?
    Le crédit d’impôt sur les travaux liés au handicap est renouvelé jusqu’en 2014 !
    Ainsi les travaux réalisés seront déductibles en moyenne à hauteur de 25% et plafonnés sur la période à 5000 € pour une personne et 10 000 € pour deux (400 €/ pers supplémentaire).